Forum Air-Start

FAQ - Rechercher - Liste des membres - Groupes d'utilisateurs - Connexion - Inscription



   Air-Start
   Autres Editions (+ de 2 mois)
   Reportage fiction [12/2014]

  Bas
  Page : 1  
Auteur
   Reportage fiction [12/2014]  
 
Ptitpimous
Commandant
Posté le 14/12/2014 à 15:14:57
Voir le profil de Ptitpimous Editer le sujet Répondre à ce message Envoyer un message privé à Ptitpimous  
 
 


Etat du membre Hors ligne
Messages : 4 939
Depuis : 31/10/2009

 
Reportage Fiction.

C'est tardivement que les services de presse apprenaient que les travaux d'agrandissement d'un aéroport Canadien venait d'aboutir le 3 novembre dernier. Créé en toute discrétion durant le mois d'Octobre de cette année l'Aéroport Montcalm, sis dans la région de Hull (Québec) non loin que la capitale fédérale Ottawa, ouvrit ses portes au public. Le trafic est essentiellement composé de fret bien que quelques vols nolisés de passagers soient parfois programmés. Le propriétaire énigmatique de cet aéroport dit Lemarquis, a daigné offrir une entrevue à nos service de presse dans le salon VIP de son aéroport. La couleur bleu roi dominante et les liserés blancs dans la décoration ne sont pas nous faire songer à son accointance au Québec, de confortables fauteuils de cuir clair nous ont accueilli pour un brunch qui a précédé l'entrevue officielle.
Nous avons pu remarquer que malgré une ouverture récente les mesures de sécurités étaient appliquées avant même les travaux d'agrandissement H9. Lemarquis affirme que la sécurité fut un soucis majeur dès le début de l'aventure et plus encore lorsque certains de ses amis furent victimes de terroristes en série.
Les inévitables désagréments dus aux travaux auront mécontentés plusieurs transitaires de fret aérien mais aucun n'a annulé ses contrats avec la compagnie cargo. Les emplois induits par l'agrandissement devraient faire oublier les nuisances occasionnées.
D'après nos informations Lemarquis et son aéroport ont bénéficié de l'appui matériel de deux vétérans du monde aéronautique. Leur identité restent incertaine mais les milieux informés s'autoriser à penser qu'il s'agirait d'un français et d'un québecois. Lemarquis à nos questions sur le sujet a répondu par une parabole : " Les gens généreux sont légion il suffit d'ouvrir les yeux et de savoir les écouter". Lemarquis, malgré des moyens assez modestes, aurait fait sienne la philosophie d'entraide après en avoir lui-même bénéficier. Quant aux conseils dont il a bénéficié spontanément, il cite des personnages souvent présent à la Taverne, lieu de rencontre bien connu des propriétaires d'aéroport. Là encore Lemarquis se fera discret sur ces personnages mais quelques indiscrétions nous permettent d'imaginer qu'il s'agit de personnages vétérans du milieu aéronautique particulièrement actifs. D'après Lemarquis l'un deux c'est fait un devoir d'entrer dans le classement du Quizz et le second représente une grande compagnie française de transport aérien.
L'aéroport Montcalm s'est récemment doté de parking fort pratique pour les passagers et de lieux de restaurations. Même si le trafic passager reste peu significatif, son développement sera sans doute à l'ordre du jour lorsque de nouveaux appareils entreront en service. Sur ce point Lemarquis n'a pas caché que l'essentiel de ses vols se faisaient sur l'Amérique du Nord et plus rarement sur des destinations européennes. La flotte présente sur le tarmac lors de notre visite se composait de B-777-200ER et de cargo B747-400CLF. Lemarquis justifie cette composition par l'énorme demande en fret lourd vers les USA et une demande raisonnable en capacité moyenne vers d'autres destinations.

Nous savons de sources sûres que Lemarquis a noué des relations avec des propriétaires d'aéroports français entrés dans le métier en même temps que lui. Sans céder au jeunisme, il estime qu'il est important que les nouveaux directeurs d'aéroport prennent rapidement leur envol dans ce monde difficile afin d'apporter du sang sauf dans un contexte difficile. A présent il songe rejoindre sous peu une alliance jusqu'alors discrète fondée sur des principes d'entraide, éloignée de la course aux bénéfices. C'est sans doute ce qui nous a surpris dans le discours économique de ce personnage qui n'a que peu d'ambition quant à gravir les sommets. Une activité soutenue bénéficiant à la région et à ses employés semblent résumer ses objectifs. Toujours philosophe dans ses paraboles il estime que "Nous, les directeurs d'aéroport, n'existons que par les autres". Une élégante façon de dire que l'activité aéronautique d'un aéroport dépend essentiellement de l'activité des autres destinations. Une citation à méditer alors que le transport aérien a subi plusieurs crises ces dernières années.
Nous avons demandé à Lemarquis les difficultés de ses débuts dans le monde de la gestion d'aéroport. A priori il revient sur deux éléments qui l'on marqué. La gestion de l'autonomie carburant l'a un peu troublé, il a vu un B717 suivre les traces du fameux Boeing 767 de Gimli dont l'histoire a marqué l'aviation civile canadienne. Mais il eut aussi la surprise de voir que Pétro-Avia son fournisseur de carburant n'était pas aussi fiable qu'il pensait, avec des pénuries ponctuelles. Heureusement la solidarité des autres aéroports lui a permis de s'en sortir sans annulation de vol. Depuis il lui est arrivé de concéder ses fonds de cuves à des jeunes compagnies en période de pénurie, à l'instar des vétérans qui l'ont aidé et qui aident encore les autres dans ces moments difficiles.

Enfin pour terminer nous avons demandé à notre hôte comment il percevait l'avenir. Il s'est montrer réservé en concluant qu'il songeait à quelques suggestions d'amélioration dont il réservait la primeur aux publications réservées à cet effet. Plus pragmatiquement cependant, Lemarquis estime que les aéroports disposent d'un solide potentiel d'expansion à qui souhaite s'y adonner. Mais si le métier peut paraître parfois rébarbatif à long terme, il convient d'encourager les nouveaux venus à persévérer. Pour l'aéroport Montcalm, le passage en catégorie H9 demande des investissement lourds troisième piste a été inaugurée trois semaines après la fin des travaux en H9.
La consolidation du résultat net après impôts est une priorité, la gestion des vols doit être améliorée, le planning des vols doit être optimisé pour dégager des créneaux supplémentaires pour un neuvième appareil. Le vieillissement de la flotte est une de ses préoccupations, ceci devra se régler avant tout nouveaux travaux d'infrastructure.

Lemarquis espère que la Gazette d'Air-Start publiera encore de nombreux reportages sur des aéroports. Il encourage donc les autres aéroports a lui envoyer des éléments pour la rédaction des prochains articles, en effet il s'est engagé dans l'aventure rédactionnelle.

Pour conclure, l'évolution de cet aéroport est une bonne chose pour la région, nous restons encore perplexes sur la viabilité de la philosophie économique de son créateur et sur la longévité d'un tel projet moyennement ambitieux. Même s'il refuse à le confirmer en notre présence c'est sur la durée que Lemarquis pourra récolter le fruit de ses investissements. Ce personnage aux convictions forgées, nous réserve peut être quelques surprises dans l'avenir.


**** Logo de la Compagnie Montcalm****



Lemarquis

__________________________

Administrateur Jeu & Forum

 
  Page : 1

Aller à :

   Air-Start
   Autres Editions (+ de 2 mois)
   Reportage fiction [12/2014]

Haut



Copyright Mes-Forums
Version 2.1.8 © 2003-2017